Ce dossier a été rédigé il y a 4 années. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

La Toyota 2000GT a été pour Toyota et l’industrie automobile japonaise la première super-car made in Japan. Présentée en avant première au Tokyo Motor Show de 1965, la 2000GT a été produite par Yamaha pour le compte de Toyota entre 1967 et 1970. Très bien accueillie par la presse à l’époque, elle est devenue au fil des ans une des voitures les plus recherchée de la planète !

Toyota 2000GT

Rare
Si les Toyota 2000GTs sont si rares c’est parce que seulement 354 exemplaires furent produits entre 1967 et 1970, en incluant 3 exemplaires pour Mr Caroll Shelby himself ! La voiture a été dessinée par un certain Satoru Nozakisi et se ditingue par une ligne remarquable qui n’est pas sans rappeler la Jaguar type E, des phares rétractables et des feux de croisement carénés sous un plexiglass, de part et d’autre de la calandre, laquelle est en forme de T … pour signifier Toyota.

Moteur Toyota 2000GT

Un moteur
Le moteur de la Toyota 2000GT est un 6 cylindres en ligne de 2 litres, basé sur le moteur de la berline Toyota Crown. Yamaha a retravaillé le haut-moteur, en le dotant d’un double arbre à came en-tête permettant d’en tirer 150 ch à 6.600 trs. La transmission était confiée à une boite manuelle à 5 vitesses et la 2000 GT pouvait atteindre 210 à 220 km/h, la mettant au niveau d’une Porsche 911 2.0 S de la même période, ce qui n’était pas rien pour une première incursion dans le domaine sportif ! Quelques exemplaires à moteur 2.3 et simple AAC furent produits en 1970.

Intérieur de la Toyota 2000GT

L’intérieur
Décliné en stricte 2 places, l’intérieur de la 2000 GT est cossu et le (vrai) bois fourni par Yamaha, spécialiste des pianos, est omniprésent. De nombreux manos permettent de surveiller le bon fonctionnement de la mécanique. Le frein à main prend place sur la console centrale, devant le minuscule levier de vitessses ! Par contre, la sellerie ne bénéficie pas de cuir et doit se contenter de simili noir…

La Toyota 2000 GT

Un châssis diabolique
Pour le châssis, Yamaha avait repris ses habitudes et ses certitudes tirées de la compétition : de la légèreté et de la rigidité. Pour arriver à leur fins, ils utilisèrent un châssis à caissons en X avec des traverses sur laquelle la coque était boulonnée. Pour alléger l’ensemble, ils utilisèrent la technique du perçage. Résultat : un poids contenu à 1100 kg. Le freinage était confié pour sa part à 4 disques assistés. Ajoutez à celà quatre roues indépendantes avec à l’avant et à l’arrière des leviers triangulés en trapèze transversaux, des ressorts hélicoïdaux, des amortisseurs télescopiques et des barres stabilisatrices et vous obtenez pour l’époque une efficacité diabolique.

Toyota 200 GT

Bond, James Bond
La 2000GT est opportunément apparue dans le James Bond « On ne vit que deux fois » qui se déroule au Japon. Du fait de sa grande taille, Sean Connery ne pouvait pas entrer dans le coupé. Les deux voitures utilisées furent donc modifiées en « faux » cabriolet. Faux, car elles ne possédaient pas de capote … A noter que James Bond ne la conduira pas et apparut uniquement comme passager de la 2000GT

 

 

Chère Toyota 2000GT
Commercialisée en France 42.500 FF en 1968, c’était une voiture aussi chère qu’une Porsche 911. En comparaison, bien que moins performante, une Alpine A110 1600 ne coûtait que 26.500 FF. Seulement sept exemplaires de la 2000 GT furent officiellement vendus en France. Aujourd’hui, la Toyota 2000GT est une voiture rare, plus particulièrement en conduite à gauche dont seulement 75 exemplaires ont été produits. Elle est sans contestation possible la voiture japonaise la plusconvoitée qui soit.

La Toyota 2000 GT

La Toyota 2000 GT aujourd’hui
On ne les trouve quasiment qu’aux USA ou au Japon, où elle sont quasiment élevées au rang de divinités. Moins d’une trentaine d’exemplaires sont recensés en Europe dont trois en France. Son entretien et sa restauration sont particulièrement complexes, car les pièces n’existent plus: il faudra refabriquer la moindre pièce.

La cote :
La quasi absence de transaction sur ce modèle empêche de parler de cote. En 2013, une Toyota 2000GT s’est vendue pour près de 1,2 millions de dollars aux enchères, par RM Auctions . Bonne nouvelle, à l’instant où nous publions ces lignes, un exemplaire est proposé à la vente en Angleterre à … 800.000 euros ! Pour le reste, il ne nous reste plus qu’à essayer de chiner les granges et garages pour essayer de retrouver un des 7 exemplaires vendus dans l’hexagone !