Ce dossier a été rédigé il y a 6 années. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

Il existe trois principaux marchés pour trouver et acheter une voiture de collection : Les enchères, les professionnels et les particuliers.

Les ventes aux enchères :
Elles sont intéressantes avec des prix d’adjudication parfois sous le prix du marché, mais les ventes enchères ne permettent pas d’essayer la voiture convoitée avant la mise à prix. Seul le moteur peut être démarré, mais sans pouvoir rouler. Toutefois, le dossier historique et d’entretien de l’auto est consultable.

Vente aux enchères

Attention à ne pas se laisser griser par la fièvre des enchères et acheter finalement une auto plus chère que son prix marché. Ne pas négliger deux points cruciaux : les frais (15 à 18% du montant de la voiture) qui s’ajoutent au prix d’adjudication et le fait qu’il faut régler l’achat au comptant sous 48h. Les enchères c’est comme le loto ou le poker : Il n’y a que ceux qui jouent qui peuvent gagner le gros lot, mais il y a aussi beaucoup de perdants !

Le marché des particuliers :
Avec Internet l’offre de véhicules anciens est pléthorique. Le pire côtoie le meilleur, et les particuliers ont généralement tendance à croire qu’ils possèdent la 8eme merveille du monde et forcent sur le prix affiché, même si il reste généralement largement négociable. Si on peut essayer le véhicule, il est rare de pouvoir le passer sur un pont. Attention aux véhicules maquillés, mastiqués, repeints de la semaine dernière qui « claquent bien » … ça peut être la misère dessous.

Site Annonces voitures de collection

Les paroles s’envolent, seuls les écrits restent. Méfiance donc dans les annonces laconiques qui tiennent en 1 ligne ! Posez vos questions par mail, exigez des réponses écrites, pas au téléphone ! En clair : il faut maîtriser son sujet pour savoir expertiser correctement la voiture proposée.

Les professionnels de la vente
:
Du dépôt-vente jusqu’au spécialiste d’une marque précise, on trouve des centaines de pros vous proposant d’acheter une voiture de collection. Il existe même maintenant de véritables super-marchés de la voiture ancienne.

Acheter une voiture de collection au supermarché

La profession s’est bien structurée en fonction de la demande et l’on trouve des officines spécialisées dans le très haut de gamme, les véhicules de compétition … tout autant que des spécialistes des véhicules bon marché. Ils sont généralement de bon conseil, mais ne vous parleront toujours que du verre à moitié plein. Assez logiquement, leurs prix sont supérieurs à la valeur marché des véhicules : ils travaillent pour gagner de l’argent.

Spécialiste auto collection

Ceci-dit, ils apportent une réelle plus-value : on peut examiner la voiture sur pont, on peut effectuer un essai pour tester le comportement et le fonctionnement du moteur, des freins, ils peuvent proposer des financements, etc … sans oublier que tout véhicule vendu en France par un professionnel bénéficie d’une garantie légale de 3 mois, et que certains garantissent jusqu’à 1 an leurs produits.

Le juste prix :
Chaque voiture, rare ou banale, remarquablement conservée ou à restaurer, vaut un certain prix. Tout l’enjeu de l’achat est de faire la transaction au plus prêt du véritable prix de la voiture. Pour ce faire, il est indispensable de savoir expertiser la voiture et de savoir « coter » son état réel pour se référer au système d’évaluation qui permettra de cibler le juste prix de la voiture.

Le cadre juridique
:
Dans une vente aux enchères, il n’y a aucun recours possible. L’organisateur informe les acheteurs potentiels en précisant que dans toute vente, il sera dégagé de toute responsabilité sur l’état du véhicule présent et à venir. L’acquéreur reconnait sur les documents de vente avoir été informé qu’en cas de problème, il en fera son affaire personnelle sans recours possible contre le vendeur.

Le particulier vendeur n’est pas censé être spécialiste et de ce fait, sa responsabilité est rarement engagée si une tromperie avérée n’est pas prouvée. C’est là que le texte de l’annonce et les échanges de mail trouvent tout leur intérêt : imprimez et conservez tout.

Chez un pro, il y a une garantie légale, une obligation d’information et une responsabilité pénale dudit pro en cas de manquement avéré. Il y aura toujours des margoulins mais l’essentiel de la profession ne peut pas se permettre de vendre des « merguez » au prix du 1er choix. Certains pros n’hésitent plus à garantir leurs véhicules jusqu’à 1 an, pour sécuriser les acheteurs.

Fiat Cinquecento

Notre conseil :
Il n’y a pas de miracle. Chez les pros, les mauvaises surprises sont rares, mais ça se retrouve sur dans le prix. Les enchères, pour gagner … il faut être prêt à perdre. Acheter auprès d’un particulier nécessite de maîtriser son sujet et de bénéficier d’un capacité d’expertise avérée. Chacun s’orientera donc selon ses propres capacités vers l’un ou l’autre des secteurs. Sans oublier également les possibilités d’achat à l’étranger ….