Ce dossier a été rédigé il y a 4 années. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

La Volvo Amazon combine un beau design avec solidité et simplicité d’entretien, le tout associé à une puissance intéressante. Bref c’est la compagne des bons et mauvais moments de la vie.

Si nous devions recommander une classique à un novice, la Volvo Amazon serait assurément dans le haut du chapeau. Avec une auto de collection, la confiance et la fiabilité sont primordiaux. Et avec l’Amazon, se dégage un sentiment de sécurité et la certitude d’arriver à destination. Son architecture classique, son moteur increvable, sa propulsion arrière sont dépourvues d’originalité mais également de pièges. Et pour ne rien gâcher, elle est spacieuse et exotique comme une princesse suédoise !

Volvo Amazon

Apparue en 1956, l’Amazon (ou série 120) offre une ligne « ponton » très représentative du style des années 50, avec 4 portes et une double grille de calandre ne manquant pas d’élégance. Les formes font la part belle aux courbes, et deux discrets ailerons supportent les feux AR. Les tôles sont constituées d’acier de 1.2mm d’épaissseur… ça sonne « mat » quand on ferme la porte ! L’intérieur est tendu d’un skai de qualité, doté d’un large compteur horizontal et d’une planche de bord rembourrée. Le frein à main prend place à gauche du siège conducteur… En 4m39, elle offre 5 vraies places et une généreuse malle arrière taillée pour les transhumances familiales. En 1961, deux variantes de carrosserie rejoindront la série 120 : un coupé deux portes (type 131/132)) et un break doté d’un astucieux hayon en deux parties (type 220). La carrosserie à 4 portes sera abandonnée en 1968, alors que le coupé verra sa carrière se prolonger jusqu’en 1970.

Volvo Amazon

Indestructible moteur Volvo
Le 4 cylindres en ligne B18, équipé de de cinq paliers de vilebrequin et toujours laqué de rouge, est une évolution du 1600 B16 à trois paliers de vilebrequin. Il détient (dans une P1800) le record du monde de kilométrage pour une voiture de tourisme (près de 5 millions de km)! Ce moteur correctement entretenu avalera sans difficulté 500.000 km avant de nécessiter une réfection. Dans ses différentes déclinaisons, il développe de 68 à 96cv, bien suffisants pour emmener la spacieuse berline entre 150 et 170 km/h. En 1969, le moteur voit sa cylindrée passer à 2 litres et prendre l’appellation B20. Il développe alors 110cv avec deux carburateurs SU HS6

Volvo Amazon moteur B18

Un châssis serein et sécuritaire
Du coté du châssis, si les freins sont d’abord à tambours, le constructeur suédois a refusé les ressorts à lames pour leur préférer des hélicoidaux dès le premier jour. La transmission, initialement confiée à une boite 3 rapports, se voit enrichie dès 1958 avec le choix entre la 3 rapports (M30), une 4 rapports (M40), une 4 rapports + overdrive électrique (M41) et enfin une boîte automatique « Borg-Warner » à 3 rapports (BW35). Dès ce même millésime, l’Amazon est équipée de ceintures 3 points. En 1965, le freinage avant est confié à des disques. Quant à l’essieu rigide, il sait se faire oublier et la voiture se révèle « raisonnablement » sous-vireuse, au point de ne pas surprendre un conducteur inexpérimenté. Cerise sur le gâteau, le rayon de braquage minimaliste ferait pâlir bien des citadines contemporaines !

Volvo Amazon

Le principal attrait de la Volvo Amazon, c’est son bel équilibre entre raison et passion. La raison parce qu’elle peut être entretenue facilement par son propriétaire et la passion parce qu’elle conjugue élégance, honnêteté avec une petite forme d’impertinence et d’exotisme !

L’Amazon en compétition !
Pour assurer la publicité de l’Amazon, Volvo va l’engager officiellement en compétition sur plusieurs épreuves internationales comme le Rallye du Soleil de Minuit, le Rallye de Suède, le Rallye du RAC en Angleterre, au Rallye de Monte-Carlo, au Rallye de l’Acropole, à l’East African Safary, au Rallye du Forez et bien d’autres. Mais on la vit également aux mains de pilotes privés sur de nombreuses pistes ! Pour ce besoin, environ 800 modèles bénéficieront de mécaniques préparées par l’usine de Göteborg permettant au moteur B20 d’atteindre de 140ch, 170ch ou plus de 180ch dans une version ultime. C’est donc aussi naturellement que l’on retrouve avec bonheur encore aujourd’hui des Amazon préparées sur les épreuves historiques !

Volvo Amazon en compétition

L’Amazon aujourd’hui
La série 120 de Volvo est encore globalement méconnue mais mérite vraiment qu’on s’y attarde. Plus puissante, plus sécuritaire et plus exotique qu’une Peugeot 403 ou une Simca Aronde, bénéficiant d’une belle cote d’amour auprès des amateurs de rallyes historiques qui connaissent sa fiabilité et son potentiel de préparation, c’est vraiment une voiture attachante qui permet aussi bien d’aller au supermarché remplir le coffre, partir en famille à la campagne ou aller asticoter les Alfa ou les petits roadster anglais en rallye !

La cote
Encore très abordable, la cote s’étire entre 5.000 et 18.000 euros
On trouve de très beaux exemplaires, dans la fourchette 12-15.000 euros alors que le ticket d’entrée pour une bonne voiture s’établit autour de 8-10.000 euros, ce qui la rend accessible à un large public.

La tendance :
A la hausse !

Volvo Amazon

Notre choix :
Notre choix se portera sur un bel exemplaire 1966 4 portes restauré, autour de 15.000 euros, avec un moteur B18 à doubles carbus délivrant 80 à 96cv. Compte-tenu de la cote, toujours privilégier un modèle totalement exempt de rouille et à l’historique connu