Ce dossier a été rédigé il y a 6 années. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

L’Esprit constitua, à la fin des années 70, la réponse de Lotus aux Porsche 911 et Ferrari 308. La première version S1 apparaitra en 1976. Son design est d’une grande pureté, et se veut dans la continuité des concepts d’ItalDesign qui en signe la ligne.

Initialement propulsé par un 2 litres de 160cv, elle affiche deux arbres à cames en tête et une alimentation assurée par deux carburateurs Dell’Orto double corps de 45 mm. La version S2.2 (1980) héritera d’une nouvelle mécanique portée à 2174cc. La puissance reste à 160 CV, mais le couple passe de 19,3 à 22 mkg. Les performances s’en ressentent notablement, avec une vitesse de pointe réelle passant à 220 km/h et surtout le 0 à 100 qui est dorénavant abattu en moins de 7 secondes. Une autre évolution importante de la S 2.2 portera sur le châssis, désormais résalisé en acier galvanisé, pour mieux résister à la corrosion.

Lotus Esprit S1

La Lotus Esprit enthousiasme par sa tenue de route et son caractère charmeur, malgré une finition que l’on qualifiera pudiquement d’artisanale et des performances somme-toute en retrait de la concurrence.

La Lotus Esprit S3 débarque en avril 1981, avec deux variantes : l’une équipée du traditionnel moteur 4 cylindres de 2,2 atmosphérique, l’autre équipé d’un turbo portant la puissance à 210 ch, le 0 à 100 km/h étant dorénavant abattu en moins de 6 s. les deux versions adoptent le même châssis renforcé, les mêmes suspensions et les mêmes freins améliorés. Les deux déclinaisons adoptent un châssis désormais plus souple, mettant fin aux vibrations ressenties sur les modèles précédents.

Lotus Esprit S3 2.2 Turbo

La carrosserie des Esprit S3 reprend également certains éléments de la Turbo, notamment les prises d’air moteur latérales, les pare-chocs avant et arrière en polyester noir, ces derniers présentant un gravage LOTUS sur toute leur largeur. Mais seule la turbo aura les bas de caisse latéraux munis d’une prise d’air additionnelle. Le coefficient de pénétration dans l’air bénéficie des nouveaux aménagements aérodynamiques, et passe à 0,33. Une valeur exceptionnelle à l’époque.

Lotus Esprit S3 2.2 Turbo

La Lotus Esprit accède au statut de mythe automobile lors de son apparition dans le film de James Bond « L’Espion qui m’aimait », où une S1 se transforme en sous-marin de poche. Elle fera alors une belle carrière cinématographique, apparaissant à nouveau aux mains de l’agent de Sa Gracieuse Majesté dans « Rien que pour vos yeux » (S3 et S3 turbo) mais également dans Basic Instinct et Pretty Woman.

James Bond et la Lotus Esprit S1

La Lotus Esprit mènera une carrière remarquable de plus de 25 ans, ses dernières versions atteignant une puissance de 354cv avec un moteur V8 biturbo apparu en 1995.

La Lotus Esprit aujourd’hui :

L’Esprit reste une légende automobile de part sa ligne ancrée dans l’inconscient collectif. Sa cote reste abordable, autour de 20.000 euros pour un bel exemplaire. Comme pour toute anglaise, il faudra surveiller le niveau d’huile régulièrement et intégrer que les « pannes » sont un élément normal de la vie de la voiture, même si les problèmes sont plus souvent périphériques que structurels. Le freinage reste d’époque et si il est suffisant pour l’usage routier, il faudra le revoir en usage sportif. L’Esprit est une voiture dont le circuit d’eau de refroidissement moteur est difficile à purger et il faut donc surveiller attentivement les risques de chauffe l’été et en conduite intensive. Mais tout ceci reste accessible à tous…

La cote :
8 à 23.000 euros, avec une moyenne des transactions autour de 18.000 euros.

La tendance :
A la hausse

Lotus Esprit Turbo S3 1984

Notre choix :
Notre choix se portera sur une version 2.2 Turbo plutôt que sur modèle V8, tant par le coté originel et pur de sa ligne que pour l’agilité de ces versions, non pénalisées par le poids du gros V8. Cette version S3 turbo de 1984 proposée à 19.000 euros entièrement d’origine avec conduite à gauche, en état 2 selon l’échelle internationale de notation des voitures de collection, et sortant d’une grosse révision (embrayage neuf, grand service, plaquettes de freins neuves, batterie neuve, pneus neufs, carburateurs révisés…) retiendra toute notre attention.