Ce dossier a été rédigé il y a 1 an. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

Le carburateur est présent sur la plupart de nos anciennes. Il assure le mélange air et carburant sur les moteurs à essence. Son usure ou de mauvais réglages engendrent problèmes, surconsommations, difficulté à démarrer, baisse des performances. C’est un des organes qu’il est nécessaire de bien connaitre pour tout possesseur de voiture de collection.

Le boulot du carburateur est de préparer le mélange d’air et de carburant pour obtenir le meilleur rendement en énergie. L’essence est ainsi vaporisée et mélangée à l’air via un ou plusieurs gicleurs pour être ensuite aspiré par les cylindres via la pipe d’admission. Le mélange théorique permettant d’obtenir le meilleur rendement est de 14,7 grammes d’air par gramme de carburant, soit environ 15/1.

Carburateur : comment ça marche ?

Une cuve dispose en permanence d’une quantité d’essence prédéfinie (réglage de hauteur de cuve). Pour réguler le niveau de cette cuve un flotteur commande un petit pointeau qui va faire couler l’essence. Le réglage de ce flotteur est important, car plus le niveau de carburant est haut, plus il y aura de pression et de débit de carburant. De la même façon, la taille du pointeau influe sur l’alimentation de la cuve. Trop petit, il n’y a pas assez de carburant, trop gros il y a risque de surplus.

Carburateur Solex

Un ou des gicleurs, permettent de projeter le carburant dans la zone d’aspiration. Le débit va dépendre du niveau de dépression et du diamètre du passage d’air (diamètre de la buse ou venturi). Pour le débit d’air, un boisseau permet de réguler la quantité d’air et d’essence envoyés dans le moteur. Enfin, le mélange gazeux vaporisé est régulé par un papillon, sorte de clapet plus ou moins ouvert selon la pression sur l’accélérateur.

Le carburateur dispose en générale de deux circuits : le circuit de ralenti, qui assure le fonctionnement du moteur à son régime minimal, et le circuit principal, qui prend le relais en général au dessus de 1.500 trs/mn. C’est pour celà que le carburateur dispose d’un gicleur de ralenti et d’un autre pour le circuit principal

Pour améliorer les reprises, souvent une pompe de reprise détecte toute tension du câble d’accélérateur et envoie directement une quantité d’essence pré-réglée dans la zone d’aspiration.

Enfin, le carburateur dispose souvent d’un dispositif de starter (manuel ou automatique) destiné à améliorer le départ à froid, en enrichissant le mélange par la réduction de l’arrivée d’air.

Selon la cylindrée du moteur, la taille des soupapes, le temps d’ouverture des soupapes … chaque moteur a des besoins différents en terme de mélange air-carburant. D’où des diamètres de corps de carburateur différents, des tailles de gicleurs différents, taille de pompe de reprise différente, la présence de plusieurs corps de carburateurs, etc …

Les pannes du carburateur

Si le moteur ne démarre pas, le carburateur peut être en cause. Pointeau bloqué, conduit interne bouché, gicleur d’essence bouché, les causes possibles sont multiples. Le carburateur peut également se retrouver noyé par excès d’essence. Une fuite d’air peut également empêcher un bon dosage de mélange. Le bon réglage des différents circuits d’air et d’essence ainsi que l’adéquation des gicleurs entre eux est la condition sine-qua-non du bon fonctionnement du carburateur.

La (mauvaise) transition entre le circuit de ralenti et le circuit principal est parfois cause de « trous » de carburation à bas régime. En cause, l’adéquation entre la taille du gicleur de ralenti et celle du principal…

Rampe de carburateur Weber Porsche 911

Un papillon qui se bloque ou qui est grippé peut poser problème. L’usure de l’axe de papillon engendrant des entrées d’air non maîtrisées est un facteur de mauvais fonctionnement.

Enfin, si l’on a un carburateur à corps multiples, voire plusieurs carburateurs sur le même moteur, la synchronisation de tous les corps de carburateur est essentielle au fonctionnement harmonieux de tous les cylindres.

La pompe de reprise, qui fonctionne avec une membrane caoutchouc, peut s’avérer défectueuse: mauvais réglage de la quantité de carburant à envoyer, membrane percée, membrane durcie, etc …

La réfection du carburateur

Sur les vieilles voitures, le principal risque pour le carburateur est un stockage prolongé ayant engendré l’évaporation de l’essence et le bouchage (total ou partiel) des conduits internes du carburateur, ainsi que le séchage des joints assurant l’étanchéité entre les différents circuits.

Le nettoyage intégral du carburateur, le « soufflage » sous pression des conduits et le remplacement de tous les joints est le service minimum pour la rénovation. Le meilleur soin à apporter à un carburateur est de lui offrir un nettoyage par ultra-sons qui garantira le nettoyage dans les conduits les plus inaccessibles.

Carburateurs SU

Dans le cas de présence de jeu dans l’axe de papillon, il est usuel de réaléser les paliers et d’y placer des inserts en laiton sur mesure pour retrouver une commande de papillon réactive et étanche.

Vous voilà paré avec les premières bases de la technologie du carburateur classique. Il existe une autre technologie de carburateur (les SU, montés sur beaucoup d’anglaises) où le ratio air-essence est contrôlé par une aiguille conique coulisse dans le gicleur pour faire varier sa section.

Nous vous proposons de visualiser cette excellente vidéo vous montrant l’anatomie d’un carburateur de type Weber DCD 28-32….