Ce dossier a été rédigé il y a 6 années. Il commence à dater mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le en gardant son âge en tête, surtout si il aborde des éléments financiers ou réglementaires ! Merci ...

Une évaluation de l’etat de la mecanique de toute voiture de collection avant l’achat est une étape primordiale pour la définition de son état réel et de sa notation. Un état des lieux sommaire peut être effectué par n’importe qui et sans outillage. Mode opératoire :

Evaluer le kilométrage

Le premier contrôle est de vérifier si le kilométrage peut-être objectivement estimé. Ou pas…
En premier lieu, relever le kilométrage indiqué sur le compteur et vérifier que ce dernier fonctionne. Ensuite, vérifier l’évolution de celui-ci avec les factures d’entretien disponibles afin de voir si il y a ou pas une incohérence qui ressort. Mais si le compteur n’a que 5 chiffres, il sera difficile d’établir un kilométrage certifié.

80331 ou 180331 km ?

Un siège conducteur bien usé indique que la voiture a un kilométrage très élevé. De la même façon, un embrayage dur et qui « accroche » mollement est un indice de kilométrage élevé.

Evaluer les freins et direction

Lors de l’essai routier, il faudra rapidement tester les freins et la direction. Le freinage doit être franc et la voiture ne doit pas tirer d’un coté ou de l’autre si l’on appuie le freinage. Un déséquilibre des freins entrainant une dérive du véhicule au freinage est généralement le signe d’étriers grippés. Un freinage « appuyé » peut parfois dégripper des étriers sur une voiture qui roule peu, mais ce n’est pas une solution sur la durée.

Déterminer si la direction a du jeu. Si la voiture ne reste pas en ligne droite avec une correction minime, certains composants de la direction peut avoir besoin d’être remplacé ou réglés.

Evaluer la transmission

Pour vérifier l’état de l’embrayage il faut passer toutes les vitesses qui doivent s’engager et se désengager sans effort. Elles doivent également rester verrouillées, même en cas d’à coups ou de chaussée dégradée. Les vitesses doivent être faciles à « trouver ». Dans la négative, la tringlerie de commande nécessite sans doute d’être révisée. Aucune vitesse ne doit « ronfler » lorsque l’on roule. Si c’est le cas, la boite a probablement manqué d’huile. Demander au vendeur de quand date la dernière vidange de boite.

Evaluer le châssis

Vérifiez visuellement le châssis pour voir si il présente des signes de restauration récente. Un châssis très propre ou avec une peinture neuve signifie qu’il a été restauré. Attention au blackson badigeonné pour cacher la misère. Rechercher les éventuelles fuites d’huile à la transmission ou à l’essieu arrière. Même chose pour au niveau du bas moteur. Profitez-en pour regarder l’état, l’age et la marque des amortisseurs. Une grande marque est souvent le signe d’un entretien sérieux, une marque inconnue le signe d’un entretien à l’économie. Vérifiez l’état de l’échappement par la même occasion.

Cette ligne d'échappement est neuve

Evaluer le fonctionnement du moteur

Etudiez comment la voiture démarre à froid. Si elle ne démarre pas, il n’y a aucun moyen d’évaluer l’état du moteur ou des éléments mécaniques. Si le moteur ne démarre pas, c’est un signe clair qu’il devra faire l’objet d’une réfection plus ou moins importante.

Bonne pression d'huile, moteur ne chauffe pas

Si le moteur démarre, vérifier si le ralenti se stabilise rapidement à un régime faible d’au plus 1000 trs/mn. Un ralenti trop haut sert généralement à masquer un problème. Ecouter les sons du moteur au ralenti pour déceler cognements ou claquements irréguliers.
Recherchez les émissions de fumée de l’échappement. Une fumée bleue indique que le moteur brûle de l’huile. Une fumée blanche n’est pas inquiétante, c’est généralement de la condensation.
Vérifier la pression d’huile lorsque le moteur est en marche, en général 5 bars lorsque l’on roule.

Pas de fuite d'huile sur le bloc

Vérifier l’huile du moteur pour voir si elle est propre, ou si elle est épaisse et noire. Une huile épaisse et noire indique que les propriétaires précédents n’ont pas changé l’huile de la voiture depuis un moment. Pas très engageant.
Ouvrez le bouchon de remplissage d’huile sur le cache culasse : il ne doit pas présenter de « mayonnaise », ce serait le signe que de l’eau passe dans l’huile.
Lors de l’essai routier, alternez les phases d’accélération et de décélération, toujours pour déceler des bruits anormaux. Vérifiez les températures d’eau et pression d’huile lorsque vous roulez depuis un petit moment.
A la fin de l’essai routier, coupez le moteur. Redémarrez le au bout d’une minute pour vérifier qu’il redémarre correctement à chaud.

De la poussière mais le moteur est propre

Evaluer le compartiment moteur

La propreté d’un compartiment moteur est souvent un bon indicateur du niveau d’entretien de la voiture. Portez une attention particulière aux accessoires (bobine, courroies, durites, câbles électriques…) pour voir si ils sont en bon état et si ils ne portent pas de craquelures ou d’effilochures.