Un beau jour de 1953, Abarth décida décida de transformer une citrouille en carrosse en s’en prenant à la Fiat 1100-103, qui était tout sauf un canon de beauté ou un sprinter. Mais c’était compter sans le talent de Mario Boano, styliste chez Ghia qui créa la Fiat Abarth 103 GT…

Toutes les stars du design italien on travaillé à un moment ou à un autre pour Abarth. Après Michelotti et Scaglione, c’est Mario Boano, alors patron de Ghia, qui fut chargé de dessiner la Fiat Abarth 103 GT, sur la base de là Fiat 1100, sans que l’on connaisse vraiment l’origine du projet. Mario Boano est généralement connu pour avoir signé (avec Virgil Exner and Giovanni Savonuzzi) la ligne de la VW Karmann Ghia la même année, et nous verrons plus bas de grandes similitudes de ligne entre les deux modèles.

Pour créer la 103 GT, Abarth fournira à Ghia des châssis 205A compétition assemblés l’année précédente et le 1100cc de la Fiat, boosté par 2 carbus Weber 32 double corps, afin d’en tirer 64 ch. Chez Ghia, Mario Boano signe un dessin moderne, très avant-gardiste, inspiré de l’aviation et de la Fiat 8V, qui fera chavirer les esprits lors de sa présentation au salon de Turin en 1953, bien que étonnamment doté d’une conduite à droite.

Mais ce projet futuriste ne restera finalement qu’un concept, même si Ghia a réutilisé ses idées pour la face avant de la Simca Sport de 1954 ou surtout pour toute la partie arrière de la Karmann Ghia, un best seller de Volkswagen de 1955 à 1974.

La filiation avec la Karmann Ghia est frappante, du pavillon au capot de coffre arrière, en passant par les custodes ou les petits feu arrière rectangulaires: on retrouve la ligne et les proportions du coupé Abarth 103 GT !
Mais c’est vrai qu’à cette époque, les droits de propriété intellectuelle étaient moins aigus qu’aujourd’hui !

La ressemblance de 3/4 AR avec la Karmann-Ghia est frappante !

Sachez toutefois, pour la petite histoire, que le concept Abarth 103 GT fut finalement vendu à un américain après le salon de Turin.

Un groupe de passionnés d’Abarth retrouve la trace du proto en 82 qui va changer de main à plusieurs reprises avant d’être entièrement restauré de 2010 à 2015 où elle réapparait auconcours d’élégance de Pebble Beach pour se retrouver en finale du Best of Show !

Cet exceptionnel et unique concept car représentatif du génie créatif italien des années 50 sera finalement vendu en aout 2017 par RM Sotheby’s à Monterey, pour la modique somme de 891.000 USD…